L’habit fait-il vraiment le moine?

Ce billet a été initialement rédigé sur le défunt blogue À la base 2

88830332.mnUiuG49.Copiede_MG_9423

Vous connaissez la fameuse expression l’habit ne fait pas le moine, qui dit grossièrement que l’apparence peut être trompeuse? On l’entend souvent et elle est souvent appliquée à plusieurs sauces, mais est-elle véridique?

Dans le poste que j’occupe actuellement, j’ai le plaisir de jouer plusieurs rôles outre le fait d’être architecte logiciel. Étant dans une petite entreprise de développement logiciel (qui se spécialise en intelligence d’affaire [BI] et intégration d’application soit dit en passant) et ayant toujours aimé diversifié mes activités, je fais aussi du développement, de l’analyse, de l’analyse d’affaires, des tests… La plupart des rôles en informatique demandent de travailler dans un bureau où le client ne vous verra pratiquement jamais. Dans le cas de l’analyse (affaire et logiciel), on doit travailler étroitement avec le client pour bien définir son processus d’affaires ainsi que ses besoins au niveau applicatif. Il faut donc quitter le monde de l’ombre pour sortir au grand jour!

Dans le cas d’un programmeur qui travaille seulement devant son ordinateur, même si certaines entreprises exigent un code vestimentaire, que celui-ci programme en jean et t-shirt, cela ne cause pas de problème. Dans le cas d’un analyste qui rencontre des clients, que ce passe-t-il?

Au tout début, je m’habillais propre (pantalon et chemise) tous les jours, client pas client. Pour diverses raisons, j’ai changé mon habillement pour revenir au jean avec un t-shirt/polo. Pour l’instant, je ne travaille qu’avec des clients de longues dates qui connaissent mes capacités et qui ne me jugent pas par mon habillement ou mon apparence. Qu’en sera-t-il avec de nouveaux clients? Trouveront-il du premier coup d’oeil que je ne dois pas être bon ou professionnel vu que je suis en jeans?

Encore là, je me déplace souvent avec mon patron qui lui est toujours habillé propre. Je fais aussi partie d’une entreprise, un tout. J’ai donc une certaine crédibilité de groupe si je peux dire. Qu’en est-il des personnes à leur compte? Oseriez-vous rencontrer un client pour la première fois avec un chandail et une paire de jeans? Votre entreprise, c’est vous… vous êtes son image.

Puis si je parle des activités en technologies. Pour une activité tel un Yulblog qui est plus détendu, je ne dis pas, mais dans une activité telle un Yulbiz? Serais-je pris au sérieux par les personnes avec qui je réseauterais lors de cette soirée sachant que je n’ai pas une réputation telle les Claude Malaison ou Philippe Martin de ce monde ? Encore mieux, la semaine prochaine je suis blogueur officiel au Webcom Montréal, qui se veut, selon moi, la plus grande conférence au Québec dans le domaine des technologies, du marketing et des communications. Bien sûr je n’ai pas le statut de conférencier ou d’expert pour cette conférence, mais comment les gens vont-ils me percevoir?

Évidemment, nous serons d’accord pour dire qu’en habit ou en jeans, je reste la même personne avec ses qualités et ses défauts. Je reste toujours aussi compétent ou incompétent dans ce que je fais! Par contre, est-ce que cela peut vraiment influencer l’opinion des autres?

Je me questionne sur ce sujet tout en connaissant vaguement la réponse. Je remarque un changement d’attitude avec les personnes qui ne me connaissent pas :

  • On est passé du vouvoiement au tutoiement.
  • On ne semble plus me donner autant d’importance dans un magasin où il se vend des items plus ou moins cher : bijouterie, magasin d’électronique…
  • On vérifie même plus souvent ma signature ou on me demande plus souvent une carte d’identité lorsque je paie avec ma carte de crédit.

Tous ces petits signes qui m’apparaissent évidents depuis que j’ai changé de style vestimentaire. Serait-ce seulement une mauvaise interprétation ou mon imaginaire qui se laisse aller à penser de cette façon? Puis je fais souvent allusions à jeans et t-shirt, mais nous pouvons parler aussi de tatouage, de couleur de cheveux ou tout autre élément moins conventionnel dans le domaine des affaires.

Et vous, comment vous habillez-vous pour travailler? Pensez-vous que l’habit fait le moine? Comment réagit votre patron, vos clients ou votre entourage à votre habillement? Est-ce vous confieriez un gros contrat à une personne dont l’apparence ne cadre pas dans vos valeurs?

Share the love

Twitter Facebook LinkedIn Google Plus

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *