Peut-on devenir une star du Web au Québec?

Ce billet a été initialement rédigé sur le défunt blogue À la base 2

Depuis que j’ai rencontré Guiz dans le cadre du Festival Geek de Montréal, j’ai découvert un artiste plein de talent et d’imagination. Ce qu’il fait en vidéoTantôt, je suis tombé sur une vidéo d’une fille surnommée AppleGirl qui a fait une chanson de Lady Gaga avec plusieurs iPhone. Au moment d’écrire ces lignes, en seulement trois mois elle a eu 2 741 758 visionnements de son clip, ce qui est excellent. Au Québec, 7 mois avant, l’ami Guiz faisait une vidéo des Beatles avec presque le même principe, mais en quatre fois plus de temps, il a eu au moment d’écrire ceci 33 818 visionnements! Presque 100 fois moins en 4 fois plus de temps, incroyable! Quelle est la différence entre les deux ? AppleGirl a fait une chanson plus jeune que celle de Guiz (Lady Gaga vs Beatles) ? Elle s’est filmée live tandis que ce dernier lui, a fait un montage vidéo (ce qui est beaucoup plus de travaille) ? OK, je l’admets, elle est bien plus sexy que Guiz (aucune rancune mec!), mais tout de même! Guiz a même fait une chanson des Beatles, qui disons-le, sont un groupe un tantinet connu à travers le monde et avec laquelle la barrière de la langue n’a pas lieu d’être…

Je me questionne donc sur ces vidéos. Je ne cherche pas à savoir si le vidéo d’AppleGirl est meilleure que celle de Guiz, car selon moi, les deux sont excellentes, mais plutôt sur le pourquoi cette grande différence de visionnement entre les deux! Peut-on devenir une star du Web au Québec ou plutôt, si on vient du Québec? Est-ce le retard en TI et du côté d’Internet au Québec, voir au Canada, qui fait en sorte que nous ne franchissons pas les limites du territoire? Sommes-nous plus fan des vidéos fascinants qui proviennent d’ailleurs que de nos artistes locaux ? Je suis peut-être un Québécois frustré ou jaloux, mais aidez-moi à comprendre!

MAJ

Suite à une partie des retours que j’ai eu sur ce billet dans Twitter et Facebook, je dois faire une précision sur ma pensée question de bien me faire comprendre. Je sais très bien qu’il y a des “success story” au Québec tel que le LIPDUB de l’UQAM ou Patrick Boivin qui fait des vidéos hallucinantes, mais le sous-entendu de ma question était plutôt si cela est plus difficile? Combien de vedettes naissent sur le Web ailleurs comparativement à ici si on garde le ratio des trucs spectaculaires? Si, comme disait l’amie Debbie Rouleau, une bonne masse de gens d’ici ne snobe pas notre contenu local, comme si on n’était pas aussi bon qu’ailleurs au Québec? Par cette mise à jour, je vous invite aussi à commenter à la source, soit sur ce blogue comme le disait l’ami Nicolas Roberge.

Source de l’image : http://www.fabriqueauquebec.qc.ca

Share the love

Twitter Facebook LinkedIn Google Plus

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *