Et si on intégrait les blogueurs dans nos promotions ?

Ce billet a été initialement rédigé sur le défunt blogue À la base 2

Il y a environ 3 semaines, j’avais une discussion fort intéressante avec l’ami Fabrice Calando sur la place des blogueurs dans la promotion Web. Ça semblait être un sujet du moment, car l’amie Josiane Massé en parlait sur Branchez-VousEn quoi consistait cette discussion? Je me demandais pourquoi ici, les blogueurs n’ont pas encore totalement la cote pour les entreprises qui veulent faire parler de leurs produits, de leurs services. On commence à voir un peu plus d’initiative de ce genre, avec exemple l’ami Patrick Dion qui fut invité à un spa ou votre humble serviteur qui fut invité au Cirque du Soleil par Geekbecois et Rogers pour voir Totem. Je parle ici d’inviter des blogueurs à des événements, de leur passer un appareil électronique pour évaluation, de leur donner un livre pour une lecture… Bien sûr, vous me direz que cela m’intéresse, car je suis un blogueur et que j’aime les «freebies» (choses gratuites) ? OK! Je suis d’accord pour ce point, mais croyez-moi, cela ne me touche pas totalement, car je suis loin d’avoir une visibilité aussi grande que les Michelle Blanc de ce monde!

Je parle ici, surtout, de public cible. Je ne suis pas dans le domaine des communications ou du marketing, mais ce que j’ai appris avec le temps, c’est que mon réseau virtuel (blogue, Twitter, Facebook, LinkedIn…) est majoritairement rempli de personne qui se rapproche de mon domaine d’affaires ou qui ont des passions touchant les miennes. Ce qui se traduit en public cible comme je le dis ci-haut. En d’autres termes, si je me prends en exemple, un éditeur voulant faire connaître son livre sur la cuisine végétarienne ne devrait pas m’envoyer ce livre, car je ne cuisine pas vraiment et je suis loin du végétarisme. Par contre, un livre sur les médias sociaux ou un nouveau téléphone à tester, voilà le genre de publicité qui toucherait mon réseau!

Attention par contre, que ce soit imposé par soit-même comme le dit Josianne dans son billet ou que ce soit une question d’éthique, je préconise deux choses :

  1. Je préfère dire que je fais ce billet parce qu’on m’a donné quelque chose ou bref, suite à un contact de X ou Y personne (question d’être transparent);
  2. Je veux être libre de dire que cela ne m’a pas plus si c’est le cas.

Je parle au “Je”, car cela vient de ma façon de penser, mais dans ce genre d’entente, je vous conseillerais ces deux règles.

Alors selon vous, pensez-vous que ce soit répandu à plus grande échelle que je le pense ici ? Pensez-vous que mes deux règles sont frivoles ? Est-ce que l’appuie de blogueurs d’influences tels les Laurent Maisonnave, les Benoît Descary ou les Julien Smith de ce monde peuvent réellement aider à faire la promotion de vos produits ou services?

Photo prise par Le Technophile : http://www.letechnophile.net/

Share the love

Twitter Facebook LinkedIn Google Plus

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *