Foursquare ne sert à rien

Ce billet a été initialement rédigé sur le défunt blogue À la base 2

Bien sûr, il y a l’utilisation intensive que j’en faisais: signaler sa présence partout où l’on est incluant des trucs aussi insignifiants que le dépanneur ou mon institution financière. Ça avait seulement le mérite de m’aider pour l’aspect jeu qui est de devenir maire d’un endroit (et de ne pas se le faire voler) et d’accumuler des points. Chose dont je me suis vite lassé et je pense que plusieurs aussi.

Il reste donc l’aspect de signaler sa présence, qui est tout de même la base de ce système de géolocalisation avant même d’être un jeu. À quoi cela peut-il bien servir? On aura lu toute sorte de bêtise sur le fait que ça aide seulement à ce que le monde sache que je ne suis pas chez nous pour venir me voler. Je ne m’attarderais pas sur ça, mais sachez qu’à chaque chose que l’humain invente, il y a au moins une personne pour l’utiliser innocemment. Dans mon cas, il sert à signaler à mes ami(e)s, mais aussi les personnes que je ne connais pas, que je suis à un endroit X où je n’a aucun problème à ce qu’on vienne me dire salut, qu’on vienne prendre un café ou un verre avec moi.

Pour mes ami(e)s

Dans le cas de personne que je connais dans la vraie vie, il est clair que j’ai pleins d’autres moyens de le leur signaler: Twitter, appel, courriel… mais Foursquare me permet de le faire plus facilement avec le GPS et aussi avec sa base de données d’endroit qui est maintenant très bien rempli. Je n’ai donc pas besoin de donner des renseignements souvent plus ou moins précis sur l’endroit et non plus de faire le tour de ma liste d’ami(e)s pour avertir tout le monde. C’est donc à eux, lorsque nous n’avons rien de planifier, de voir si je suis à l’extérieur et s’ils ont le goût de venir me voir. De plus, la plupart de mes ami(e)s sont assez technos, donc ce n’est pas une limitation pour moi.

Pour les autres

Je suis quelqu’un qui a la base est assez sociable. Rencontrer du nouveau monde, ça ne me dérange pas, au contraire. C’est pourquoi j’accepte n’importe qui sur Foursquare. Ces gens auront donc le loisir de venir me dire salut sachant où je suis. Pas plus compliqué. Dans ce cas, on s’entend que j’utilise aussi un peu différemment Foursquare pour rejoindre plus de gens que je n’ai pas eu le plaisir de rencontrer en personne. Lorsque je suis dans un événement ouvert à tous, je partage mon “check-in” avec mes gens sur Twitter. Ça sera donc une façon de mentionner à plus de gens ma présence à cet événement et le fait que je suis apte à rencontrer du nouveau monde. Il est donc rare que je publie le tout sur Twitter, car je n’aime pas trop polluer le fil Twitter des gens, mais je me le permets dans ces cas là.

Quelques précisions

Il est clair que je ne “check-in” pas dans un endroit où je ne veux pas qu’on me dérange: soirée en amoureux, soirée de famille, trop débordé… De plus, je le fais seulement dans des endroits dignes d’intérêt et je respecte le désir des personnes avec qui je suis: s’ils ne désirent pas avoir d’autres personnes avec nous, je ne signalerais pas ma présence.

Pour terminer, vous pouvez remplacer Foursquare par Gowalla ou Facebook Places dans ce texte, mais je dois dire que je n’ai pas vraiment utilisé ces deux derniers et que je reste avec Foursquare pour l’instant. De votre côté, utilisez-vous Foursquare ou un service de géolocalisation quelconque? Si oui, comment vous en servez-vous? Sinon, quelle en est la raison?

Share the love

Twitter Facebook LinkedIn Google Plus

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *