Manifeste des médias sociaux

Ce billet a été initialement rédigé sur le défunt blogue À la base 2

Un peu tanné de voir le monde crier haut et fort que “ce n’est pas comme ça qu’on doit utiliser les médias sociaux”, j’en suis venu à cette conclusion: vous avez le droit de les utiliser comme vous voulez point à la ligne. Bien sûr, je n’ai aucun problème contre ceux qui font des suggestions à ceux qui débutent et il est clair (je ne suis pas assez fou) qu’il y a une façon de les utiliser pour maximiser leur potentiel, mais, il reste que vous avez le droit, oui oui, le droit, de faire comme il vous plaira. Surtout que dans la plupart des cas, ce n’est pas la fin du monde. À ce point, c’est à vous de voir ce que vous voulez en faire.

Là où j’ai un problème, c’est contre ceux qui s’opposent totalement à une certaine pratique en mentionnant que ce n’est pas LA façon de le faire. Alors voici un petit manifeste sur les médias sociaux…

Manifeste

Les comptes que vous créez sur les médias sociaux vous appartiennent. De ce fait, vous avez le droit d’en faire ce qu’il vous plait tout en étant conscient des conséquences positives ou négatives de vos actes. Par la présente, je déclare que:

  1. Vous avez le droit de ne pas accepter tout le monde comme ami sur Facebook;
  2. Vous avez le droit de répondre 2 jours après à un Tweet vous mentionnant;
  3. Vous avez le droit de bloguer sur des produits pour lesquels vous avez obtenu de quoi de son fabricant;
  4. Vous avez le droit de publier 70 photos de suites de votre chat sur Instagram;
  5. Vous pouvez ne pas complètement remplir votre profil sur LinkedIn;
  6. Vous n’êtes pas obligé de suivre systématiquement toute personne qui vous suit sur Twitter;
  7. Vous avez le droit de continuer d’aller sur MySpace;
  8. Vous pouvez faire de la promotion de votre produit à répétition sur votre page Facebook;
  9. Vous pouvez mettre des photos de vous soul dans un party sur votre compte Flickr;
  10. Vous avez le droit de faire la promotion plus d’une fois du dernier billet que vous avez écrit;
  11. Vous avez le droit de m’envoyer un message automatique par DM sur Twitter lorsque je vous suit;
  12. Vous avez le droit de mettre votre dernier achat de lingerie sur Buyosphère;
  13. Vous avez le droit de bloguer sur un sujet qui n’est plus le sujet du jour;
  14. Vous pouvez ne mettre aucune biographie ou aucune information sur vous dans la partie profil de votre compte Twitter;

Ici vous comprendrez que c’est un pied de nez à toutes ces personnes qui vous interdise formellement de ne pas, au grand jamais, faire le contraire de ce qu’eux pensent être LA meilleure pratique. Encore là, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit: il y a des façons plus efficaces de les utiliser, mais je crois fortement qu’il y a une liberté sur le Web qu’on doit préserver. Lorsque je faisais des présentations/formations sur les médias sociaux, je présentais moi-même ce que je considérais comme de bonnes pratiques, mais jamais, je n’ai interdit qui que ce soit de faire ce qu’il désirait. Si quelqu’un fait quelque chose que vous n’aimez pas, libre à vous de ne pas le suivre sur Twitter, de ne pas l’ajouter comme ami sur Facebook, de ne pas regarder ses photos sur Flickr… Moi-même, si quelqu’un n’a pas d’informations sur lui dans son compte Twitter, j’ai tendance à ne pas la suivre vu que je ne sais pas qui je suis réellement. Chacun sa façon de faire!

Si comme moi, vous êtes un peu tanné de ces prétendus experts (ici je ne parle pas des vrais experts, seuls ceux qui se prétendent l’être seront offusqués par ce billet), je vous invite à faire deux choses:

  1. Ajoutez votre ligne dans le manifeste, en commentaire sur ce billet, en y proposant une action sur un média social quelconque qui habituellement est banni des experts, mais dont vous croyez que la personne qui fait ainsi à totalement le droit de le faire;
  2. Partagez ce billet dans votre réseau.

Des fois, ça fait du bien de brasser la cage un peu…

Source de l’image: http://www.oneyearbibleblog.com

Share the love

Twitter Facebook LinkedIn Google Plus

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *